Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le triangle de Karpman sur les réseaux sociaux


Dans les billets précédents nous avons compris ce qu'était le triangle de Karpman, et nous avons appris à connaître la Victime, le Sauveur et le Persécuteur, mais savez-vous comment les reconnaître sur Internet? Dans cet article, je vous donne quelques clefs pour éviter ces manipulateurs mes psy lecteurs. ✶ C'est parti ! ✶

De manière générale, il est beaucoup plus facile de repérer les masques des manipulateurs sur Internet qu'IRL (In Real Life - dans la vraie vie). Sur Internet, l'anonymat relatif permet aux acteurs d'une triangulation dramatique de rentrer complètement dans leurs rôles, sans se soucier de leur réputation ou de la cohérence de leurs propos ou de leurs comportements. Le sentiment de sécurité qu'offre l'écran et le monde virtuel permet à la conscience de relâcher son emprise sur la psyché et à l'inconscient d'émerger.  

Internet est également une bonne matérialisation de ce qui se rapprocherait le plus d'une représentation de l'inconscient collectif, cet espace dématérialisé où l'ensemble des inconscients personnels est interconnecté et où l'ensemble des connaissances, des idées, des sentiments, des sensations et des inventions humaines est conservé et en accès libre. Il est donc en partie logique qu'Internet soit un espace particulièrement propice à l'expression du matériel inconscient. 

Les Persécuteurs sur Internet

Ce sont les Persécuteurs qui profitent le plus du monde virtuel. Leurs pulsions les plus mauvaises, cruelles et destructrices pour les autres trouvent sur le net un terrain d'expression en apparence plus libre. Comme ils sont matériellement empêchés de basculer dans la violence physique derrière un écran, ils ont le sentiment que leurs persécutions sont moins graves. Et ils entretiennent souvent la croyance qu'ils peuvent harceler, diffamer et violenter les autres sans conséquences et sans représailles. Dans la langue des internautes, ils sont affublés du doux sobriquet de « troll » du net ou cyberbully.

Les Persécuteurs sont reconnaissables à la violence : Violence des idées, des mots, des préjugés. Les Persécuteurs manquent de finesse car ils sont possédés par leur ombre, et ils vont souvent nier publiquement et brutalement les sentiments, les valeurs, les idées, l’intelligence ou la valeur des autres. Ils n’ont ni compassion, ni empathie pour les autres.

Parce qu'ils se réjouissent d'avoir enfin  à leur disposition un espace de liberté pour l'expression de leur ombre, les Persécuteurs réagissent violemment aux tentatives de régulation et d'encadrement sur Internet et se présentent très souvent comme des victimes de la bien-pensance et du politiquement correct. Groupuscules d'extrême-droite, fanatiques religieux, antifa, végans agressifs, toute cause est prétexte pour discriminer les autres et justifier leurs persécutions et leur intolérance. Non seulement ils ne sont pas punis, mais ils sont même parfois écoutés, applaudis et encouragés par d'autres Persécuteurs qui se rassurent au contact de leurs pairs sur la légitimité de leurs mauvais comportements ou de leurs raisonnements spécieux. 

Le sentiment d'impunité leur permet de revêtir leur masque de Persécuteur et d'attaquer des inconnus à l'aveugle et sans remords. C'est dans ces interactions sans sens et sans buts que le rôle du Persécuteur est le plus mis en évidence : lorsque la gratuité et l'absurdité de leurs actions sont évidentes. Si vous vous demandez pourquoi un inconnu vous écrit soudainement un commentaire horrible sans lien avec ce que vous avez posté, ne cherchez plus, la personne joue juste au Persécuteur et est simplement en recherche d'une Victime. Internet est si vaste et si riche qu'il semble complètement insensé de perdre du temps à répandre la haine et à dénigrer les autres quand tant de merveilles sont à portée de mains. Mais le Persécuteur n'est pas là pour échanger, apprendre ou même pour se faire du bien, il est juste à la recherche d'un défouloir pour libérer son matériel inconscient réprimé. 

Si vous ne souhaitez pas être en contact avec des Persécuteurs, bloquez-les tout simplement. Sur Internet c'est très simple d'épurer son environnement de leur présence. Il suffit de les mettre sur listes noires sur les réseaux sociaux et sur votre téléphone... et voilà. Cette technique du blocage est également la plus efficace pour améliorer la qualité des groupes d'échanges virtuels sur lesquels vous évoluez. En effet, les Persécuteurs ne restent pas longtemps là où ils ne trouvent pas de Victimes pour jouer. Souvent, écœurés par les ambiances « bisounours » et « bien-pensante »  où il est impossible de polémiquer débattre, ils s'éloignent généralement d’eux-mêmes assez rapidement.

Les Victimes sur Internet

Les Victimes sur Internet sont typiquement les « attention whores seekers » (personnes souffrant d'un besoin d'attention en français) et les personnes qui postent des messages uniquement pour se plaindre et/où râler. Les français semblent moins portés sur le phénomène que les anglophones chez qui ces comportements pullulent et asphyxient les échanges. C'est en partie parce que les anglo-saxons ont un rapport à la liberté d'expression très libéral que les comportements des Victimes et des Persécuteurs sont chez eux démultipliés.

De manière générale, les Victimes aiment jouer les martyres, dénigrer leurs persécuteurs en public pour susciter la pitié et se donner en spectacle, surtout lors d’un conflit. Il y a clairement chez les internautes Victimes une tendance au voyeurisme et au narcissisme. On va souvent les voir poster des selfies d'eux, souvent photoshopés ou avec des filtres de beauté qui leur permettent de matérialiser la vision idéalisée qu'ils ont d'eux-mêmes - même s'ils écrivent dans le même temps qu'ils se trouvent laids/gros/maigres/pâles/nuls/bêtes/naïfs (biffer la mention inutile).

Avez-vous déjà été profondément énervé par l'un de ces comportements, post ou photo que je viens de citer ? Vous souvenez-vous que vous avez secrètement ressenti le besoin de persécuter tacler gentiment la personne, ou que de façon générale vous vous êtes senti mal-à-l'aise et n'avez pas su comment réagir ? Vous sentiez en réalité la tentative de manipulation. Personne n'aime se faire manipuler. Et votre agacement ou votre colère est compréhensible. Dans de tels cas, ma seule recommandation est de respirer un bon coup et... de bloquer la personne (ou vous désabonner de ses actualités). 

En bloquant les Victimes, vous faites un beau geste pour votre pression artérielle, mais également pour vos communautés. Car là où il y a des brebis, il y a des loups, et là où il y a des Victimes, il y a des Persécuteurs. Une communauté Internet saine devra généralement veiller à ne pas laisser les attitudes de Victime se développer en trop grand nombre, car même si elles sont moins dérangeantes et violentes que celles des Persécuteurs, elles n'en restent pas moins tout aussi néfastes sur le long terme.  

Les Sauveurs sur Internet

Dans le milieu de la psychologie et du développement personnel, le rôle que vous serez sans doute le plus amené à côtoyer sera celui du Sauveur. Même si les Sauveurs sont plus à l'aise dans la vie réelle (car il est plus difficile de contrôler ou d'influencer une personne à distance) on en retrouve quand même beaucoup dans les communautés de soutien, de psychologie et les groupes religieux et spirituels, ainsi que sur YouTube. Comme les Sauveurs ont appris à être séduisants et charismatiques, ils aiment particulièrement la position de coach ou mentor - notamment en séduction (la séduction n'étant qu'une forme subtile de manipulation).

Les Sauveurs sont avant tout des contrôlants et souhaitent asseoir leur influence. C’est pourquoi ils se placent en position de force et de supériorité dès qu’ils arrivent sur un groupe ou dans une communauté virtuelle : gourou, guide, mentor, personne d’autorité, être supérieur et extraordinaire, ils sont uniques, spéciaux, et viennent pour vous instruire (et vous sauver).

Méfiez-vous quand un autre internaute vous écrase (parfois subtilement) de son savoir et de son expérience très supérieurs à la vôtre. Ou bien au contraire s’il vous encense, vous flatte, vous met à part et au-dessus des autres. Nous sommes tous exceptionnel et unique à notre manière, et la division appartient au monde de l'ego. Ne laissez jamais personne prendre l’ascendant intellectuel, moral ou spirituel sur vous par orgueil ou par manque d’estime de vous. Méfiez-vous si une personne vous fait vous sentir incapable et inférieur… généralement c’est voulu et entretenu.

Les Sauveurs ne sont pas des sauveteurs (comme les médecins ou les pompiers). Ils ne cherchent pas réellement à vous aider, mais seulement à vous mettre sous dépendance. Ils sont repérables au fait que vous vous sentez plus mal que bien après avoir échangé avec eux, que vous avez pour eux une fascination ou une admiration exagérées, qu'ils évitent souvent de s’expliquer clairement, d’être transparent avec leur propos ou leurs sources, de justifier leurs raisonnements obscurs voire carrément illogiques (en rejetant la faute sur votre manque de connaissance, d’expérience ou d’intelligence) et veulent toujours avoir le dernier mot.

Les Sauveurs ont plus de pouvoir et d'emprise sur les autres dans la vie réelle. Ils vont donc très rapidement vous demander s'ils peuvent vous parler au téléphone ou vous rencontrer en vrai. Evidemment, beaucoup de gens (notamment les extravertis) sont plus à l'aise avec les interactions non virtuelles, cependant les Sauveurs vous proposerons parfois de vous rencontrer ou de vous appeler dès votre première prise de contact. Et cela doit vous interroger. 

Un autre trait du Sauveur très reconnaissable : il attaque le Persécuteur. Et s'il n'en a pas sous la main, il en crée un de toute pièce. En tant que modératrice j'ai vu des Sauveurs nous prendre pour cible avec mon équipe comme nous étions les dépositaires de l'autorité. Les figures d'autorité sont rarement populaires et souvent des cibles de choix pour les Sauveurs. Un jour un Sauveur a par exemple fait exprès de nous pousser publiquement dans nos retranchements mes collègues et moi afin que nous le sanctionnions et devenions ses Persécuteurs. Ses fans se sont offusqués de son bannissement, nous accusant de tyrannie. Et nous avons dû nous défendre de tout abus d'autorité en invoquant le règlement qui était clair et la punition qui était juste.

Pour éviter de tomber dans la triangulation dramatique sur Internet, je vous encourage à toujours cultiver l'authenticité, l’humilité et la bienveillance, et à vous tenir loin des personnes manipulatrices. Les gens que nous rencontrons sur le net ne sont pas nos patients et nous ne sommes pas leurs psychologues. Si des gens impliqués dans le triangle de Karpman ont besoin d'aide, ils doivent aller la chercher auprès de professionnels. 

J'espère que cette série de billets sur le triangle de Karpman vous a plue. Si vous avez des questions ou si vous souhaitez me contacter, vous pouvez me laisser un commentaire sur ce billet 🖊 ou bien me rejoindre sur Facebook :)

✶ Restez connectés et à très vite ! ✶
Tchou

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Commarmond 19/03/2019 18:13

C'est vraiment intéressant. Je n'ai jamais vu ce concept "triangle de Karpman" ailleurs aussi poussé. Félicitation. Néanmoins, j'aimerais vous suggérer une critique d'ordre constructive. Est-ce que dans tous les cas, ces masques sont négatifs ? Il semblerait que des écrivains s'inspirent de cette théorie du triangle dramatique. Et ne dit t'on pas que la vie est un grand théâtre ? la vie ne serait t-elle pas fade et ennuyeuse sans ces masques ? Doit-on passer notre temps à nous surveiller ?

Psy 19/03/2019 19:27

Bonjour, merci beaucoup pour votre commentaire. :)
Remarque très pertinente! En fait, ces masques sont régulièrement exposés de manière négative en psychologie car la triangulation de Karpman est un motif étudié dans le cadre d'interactions conflictuelles. La norme à viser étant une communication authentique permettant l'établissement d'interactions saines et apaisées, cette triangulation vectrice de conflits est donc à éviter et à désamorcer dès que possible dans le cadre thérapeutique. Mais effectivement, dans le cadre de la création artistique et de la dramaturgie, cette triangulation est une source d'inspiration illimitée, c'est une évidence. D'ailleurs le Dr Karpman avait décelé cette triangulation en étudiant les structures des contes et des pièces de théâtre. Au plaisir de vous lire. Psy