Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Multipotentialité et travail


Suite au premier article sur la multipotentialité, j'aimerais aborder la question épineuse des multipotentiels dans le monde du travail - leurs forces, leurs fragilités, leurs particularités, et leur donner des conseils pour vivre au mieux leur multipotentialité.

Même si vous n'êtes pas multipotentiel, sachez que la multipotentialité est plutôt répandue et qu'il est fort probable que vous en ayez un.e dans votre entourage. Cet article a donc également été écrit pour vous. Installez-vous confortablement, et je vous explique tout mes psy lecteurs. ✶ C'est parti ! ✶


Les multipotentiels et le monde du travail

Lara et Thierry Gaillard opposent les multipotentiels à deux autres catégories de travailleurs, mieux insérées dans le monde du travail :

  1. Les spécialistes (ou les experts) qui se consacrent de manière exclusive à une seule discipline et qui sont pointus et performants dans leurs tâches.
  2. Les laborieux – qu’ils appellent les travailleurs « métro-boulot-dodo », qui supportent bien la routine et les tâches répétitives – voire même qui sont rassurés par elles.

Sur l'article de Wikipédia on peut lire que l'économie de la convergence, l'ère d'Internet, la connectivité, la montée de la classe créative et d'autres développements modernes entraîneraient un retour d'une opinion plus positive pour les généralistes et les multipotentiels.

Cependant je mets en garde contre cette vision très idéalisée de la réalité du monde de l’entreprise et du nouveau management. Oui, les multipotentiels ont plus d’opportunités professionnelle qu’au 20e siècle, c’est un fait. Mais la spécialisation est encore au cœur de notre modèle économique, et le sera de plus en plus avec la complexification des technologies et des métiers. Et les multipotentiels ne pourront pas être employables s’ils ne sont pas spécialistes dans au moins un domaine. 

Pour résumer la demande de l’entreprise du 21e siècle, je citerai un dénommé Jake Chapman qui écrit : « Bien que la spécialisation ait certains avantages économiques, à l'ère de la convergence technologique, les généralistes bien éduqués seront ceux qui auront le plus de valeur. Nous vivons maintenant dans un monde où les distinctions entre des industries auparavant séparées s'effondrent et où les vraies opportunités de croissance sont là où ces industries se croisent. Exploiter ces opportunités du XXIe siècle exigera des gens qui sont des maîtres polymathes. »

La messe est dite. Ce que la nouvelle économie recherche ce ne sont pas des multipotentiels, mais des polymathes (donc des multi-spécialistes) qu’elle pourra payer au prix des spécialistes. C’est encore et toujours une histoire d’optimisation économique. Plutôt que d’embaucher deux personnes qui ont chacune une spécialité, on embauche une seule personne qui a deux spécialités. Logique. Efficace. Meilleur marché.

Tout le monde s’accorde à dire que c’est génial d’être multipotentiel, mais dans un monde spécialisé, le multipotentiel doit se plier à l’exercice de la spécialisation. La vérité c’est que chaque fois que les multipotentiels cherchent du travail, ils doivent à chaque fois amputer leur CV des deux tiers de leurs compétences, intérêts et expériences pour avoir l’air à peu près crédible.


Le mal-être des multipotentiels

Lorsque l’on interroge les multipotentiels, les mots qui reviennent les plus souvent dans leurs témoignages sont, selon le bloggeur Timothée Boussardon, la culpabilité, l’échec et les problèmes. De façon général les multipotentiels semblent particulièrement sujets au découragement et à la perte de confiance en eux.

La première difficulté à laquelle les multipotentiels vont se heurter au cours de leur vie est la difficulté à se spécialiser, à choisir une filière, une formation supérieure ou professionnelle. Et avec les futures réformes scolaires qui prévoient le resserrement des enseignements et la spécialisation accrue des matières pour être en phase avec le marché du travail, ainsi que la disparition à terme des humanités et du baccalauréat - sur le modèle scolaire anglo-saxon, il y a fort à parier que les futures générations de multipotentiels auront des défis à relever bien supérieurs à ceux qu'on connus les générations Y et Z.

Ensuite la difficulté pour les multipotentiels à s’engager sur le long-terme les pénalisent durement dans les entreprises traditionnelles et lors des recrutements. Leur multipotentialité passe bien souvent pour de l’instabilité et un manque de fiabilité. Pire, leur mobilité professionnelle les condamne trop souvent à être considérés comme des employés transitoires et non investis, ce qui les retardent dans l’accès à l’emploi et les condamnent souvent à la précarité financière. Ce qui abîme encore plus leur estime d’eux-mêmes.

Comment s’étonner que dans une société qui lie directement le niveau de revenu financier à l’estime de soi et au bonheur, les multipotentiels se sentent frustrés, décalés, démunis et perdent confiance en eux ? Cette insatisfaction professionnelle est souvent chez les multipotentiels la cause d’une grande anxiété et d’un grand sentiment de mal-être, surtout chez les plus perfectionnistes d’entre eux.

Si l’entourage ne le comprend pas, ne le soutient pas, ne l'encourage pas, il n’est pas rare de voir le multipotentiel fuir la compagnie de ceux qui le font se sentir décalé, bizarre ou anormal. Cette fuite le mène souvent à l’isolement, parfois à la dépression.

Les multipotentiels ont une disposition accrue aux burn-out s’ils adoptent la casquette du spécialiste et aux bore-out s’ils choisissent la voix du laborieux. En effet la sur-adaptation à un environnement qui lui demande d’aller contre son fonctionnement cognitif naturel, n’est pas sans conséquence sur la santé mentale et physique du multipotentiel. Certains multipotentiels se plaignent même de somatisations telles que migraines, mal de dos, maux de ventre, vomissements, etc.

Lorsqu’ils atteignent le point de rupture, il est déjà trop tard. Heureusement, les multipotentiels transforment souvent leurs échecs professionnels en opportunité d’inventer et de suivre leur propre chemin.


Tirer le meilleur de sa multipotentialité

Pour être un multipotentiel épanoui et heureux une chose est certaine, quoi que vous fassiez, il faut que vous connaissiez votre fonctionnement et que vous développiez vos points forts. Ainsi vous devez :

  1. Ne jamais cesser d’apprendre. Votre force est de faire des liens entre vos connaissances, il est donc important de nourrir la machine. Il faut idéalement que vous passiez plusieurs heures de votre journée à lire, à regarder ou à écouter attentivement du contenu de qualité, à vous documenter, à creuser, ou à pratiquer une activité qui vous enseigne des choses. Vous avez une capacité d’apprentissage hors-norme. Il faut vous en servir.
     
  2. Ne pas négliger les compétences. Il ne faut pas seulement développer le pôle théorique, mais également le pôle expérimental et pratique. Il faut faire des choses, les expérimenter pour être confronté à des problèmes auxquels vous pourrez trouver des solutions. Car ce sont ces solutions pragmatiques et pratiques qui seront le plus facilement monnayables auprès d’un client ou d’un employeur, et pas vos connaissances brutes.
     
  3. Pratiquer la patience et la persévérance pour vous spécialiser. Le monde de l’emploi de façon générale recherche des spécialistes. Vous devez donc devenir un spécialiste dans au moins un domaine.  C’est une nécessité absolue.
     
  4. Pratiquer la bienveillance à votre encontre, et le lâcher-prise, surtout si vous êtes perfectionniste. Souvent les multipotentiels qui souffrent, souffrent de leur perfectionnisme qui les paralyse. Et on a vu dans le premier article sur la multipotentialité qu’un multipotentiel qui n’est pas en mouvement est un multipotentiel malheureux. Donc passez à l’action souvent, et travaillez sur des objectifs à courts termes car cela renforce le sentiment de réalisation et de progression, et en plus vous aurez souvent des retours positifs qui vous encourageront beaucoup. Le but étant de vous détacher au maximum de votre idéal de perfection pour vous éviter de vous perdre dans des entreprises chronophages qui réduisent votre productivité et vos revenus.


Le top carrières des multipotentiels épanouis

Pour avoir une vie professionnelle accomplie et épanouissante, le multipotentiel a plusieurs options. Il peut :

  • Intégrer une entreprise gérée par un ou des multipotentiels. Solution la plus simple, trouver une entreprise qui a un fonctionnement adapté aux multipotentiels.
    Je n’ai pas d’autre exemple à vous donner que celui que je connais des studios d’animation Disney, où les dessinateurs devaient également être scénaristes, story-boardeurs, cleaneurs, coloristes, illustrateurs et manageurs d’équipe pour les plus expérimentés. Je pense à des entreprises comme Google, bien que je ne connaisse absolument pas la réalité du terrain, j’imagine qu’ils emploient pas mal de multipotentiels ou de polymathes. A voir. Si vous avez des infos sur des entreprises qui emploient des multipotentiel, vous pouvez les partager dans les commentaires, la communauté vous en sera très reconnaissante j’en suis certaine.
     
  • Devenir manageur dans une entreprise qui fonctionne sur le système du nouveau management (appelé « l’empowerment ») qui prône la bienveillance, l’autonomie et la coopération.
     
  • Devenir indépendant et créer sa propre entreprise, voire sa propre industrie. (Comme Walt Disney par exemple.)
     
  • Devenir coach ou formateur.
     
  • Devenir infopreneur dans le domaine des nouvelles technologies et des réseaux sociaux. C’est la profession à laquelle Emilie Wapnick forme les multipotentiels dans son e-book Renaissance Business. L'infoprenariat consiste à vendre de l’information, des synthèses de connaissances, des méthodes innovantes de formation à des compétences, et des programmes de résolution de problèmes.


Multipotentiel, zébrure et hypersensibilité

Un dernier point à aborder lorsqu'on parle de multipotentialité, c'est son rapport à la douance. Selon Lara et Thierry Gaillard la multipotentialité serait innée et des études en neurosciences l’attribuerait à un câblage neurologique spécifique. Ils rapprochent également la multipotentialité de la zébritude. Cependant Timothée Boussardon, lui, dit que bien que la manière de fonctionner des multipotentiels soit souvent proche des personnes à haut potentiel (HP) ou surdoués, les deux termes ne sont pas forcément à rapprocher. D’après lui, le multipotentiel n’a pas obligatoirement un QI élevé, contrairement à son homologue zébré.

Et en effet pour ma part je ne pense pas avoir un QI au-dessus de la moyenne, et je ne me reconnais pas vraiment dans le portrait du zèbre que dressent Lara et Thierry Gaillard :


En revanche Timothée Boussardon établit un lien entre multipotentialité et hypersensibilité, et je me reconnais effectivement dans le profil de l’hypersensible depuis que je suis toute petite.

Qu’est-ce que l’hypersensibilité ? Au niveau neurologique, les hypersensibles sont des gens dont le système nerveux est très sensible et qui réagissent aux stimuli internes et externes de manière plus forte que la moyenne. Ils ont parfois plusieurs sens exacerbés, si ce n’est les 5. On observerait chez eux une fréquente hypersensibilité aux bruits et aux sons, aux odeurs, aux textures de certains vêtements ou aliments, aux goûts, aux saveurs, à la lumière et à la douleur. Ils seraient également souvent très réceptifs au toucher, et fuiraient du coup pas mal les contacts, et supporteraient mal les endroits trop peuplés. Mais on va en rester là pour aujourd'hui, je traiterai de l’hypersensibilité et de ses aspects psychologiques dans un futur billet.


Voilà, j’espère que le portrait du multipotentiel vous a plu et vous a aidé. Si vous avez reconnu une personne de votre entourage dans la description n’hésitez pas à partager l’article avec elle et/ou avec son entourage. Car n’oubliez pas que pour un multipotentiel, ses amis et ses proches sont ses piliers et qu’un regard éclairé et bienveillant sur lui peut changer sa vie pour le mieux.

Si vous avez des questions ou si vous souhaitez me contacter, vous pouvez me laisser un commentaire sur ce billet 🖊 ou bien me rejoindre sur Facebook :) 

Très bonne semaine à tous et ✶ Restez connectés! ✶
Tchou

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article